Légende
  • Halogènes
  • Métaux alcalino-terreux
  • Actinides
  • Gaz nobles
  • Métaux de transition
  • Autres
  • Métaux alcalins
  • Lanthanides
12
Mg
Magnésium
Produit minéral

Le carbonate de magnésium est présent naturellement sous forme de magnésite et associé au carbonate de calcium dans la dolomie. Il est utilisé principalement pour préparer l’oxyde de magnésium et le magnésium. Il est également employé comme amendement agricole, charge pour peintures et matières plastiques.

Données physico-chimiques

Données atomiques

Formule Masse molaire Minéral Structure cristalline
MgCO3 84,32 g.mol-1 magnésite rhomboédrique de type calcite, de paramètres : a = 0,463 nm et c = 1,502 nm

Données physiques

Masse volumique Dureté Température de fusion Température d’ébullition Solubilité dans l’eau froide
2,958 g.cm-3 3,5 à 4,5 décomposé à 350°C dégagement de CO2 à 900°C 0,0106 g/100 g d’eau

Données thermodynamiques

Carbonate de magnésium cristallisé :

  • Enthalpie molaire standard de formation à 298,15 K : -1 096,2 kJ.mol-1
  • Enthalpie libre molaire standard de formation à 298,15 K : -1 012,5  kJ.mol-1
  • Entropie molaire standard à 298,15 K : S° = 65,7 J.K-1mol-1
  • Capacité thermique molaire sous pression constante à 298,15 K : Cp° = 75,5 J.K-1mol-1

Données industrielles

Matières premières

La teneur en magnésium de l’écorce terrestre est d’environ 2 %. Sous forme de carbonate il est présent dans :

  • la magnésite ou giobertite : MgCO3,
  • la dolomite qui renferme de la dolomie (Ca,Mg)CO3, avec une teneur de 38 % de MgO après calcination.

Les gisements de minerais de magnésium les plus exploités sont ceux de magnésite qui renferment également, en faible teneur, de la dolomite, de la sidérite, carbonate de fer, FeCO3, ainsi que de la silice et de l’alumine. Après broyage, le minerai subit, en général, une purification par voie magnétique ou une flottation.

Productions

Production de magnésite

En 2021, en milliers de t, sur un total mondial de 30 millions de t (source : USGS)

Production de magnésite, en 2021 : Monde : 30 millions de t.

en milliers de t
Chine 21 000 Australie 770
Brésil 2 000 Espagne 720
Turquie 1 600 Grèce 550
Russie 1 100 Slovaquie 530
Autriche 870 États-Unis 300

Source : USGS

  • En Chine, la production provient principalement de la « Ceinture de magnésite de Haicheng – Dashiqiao », située dans la province de Liaoning. Les principaux producteurs chinois exploitent ce gisement : Haicheng Xiyang, Liaoning Jiayi, Haicheng Huayu, JiachenLiaoning Jinding MagnesiteRHI Magnesita… Liaoning Jinding Magnesite et RHI Magnesita ont formé une joint-venture pour exploiter la carrière de Huaziyu.
    D’autres gisements sont exploités dans la province de Shandong et à Kamaduo, au Tibet. En 2017, les autorités ont interdit l’emploi de dynamite dans l’exploitation minière de la magnésite et fermé de nombreuses unités de production de magnésie par calcination de magnésite afin de diminuer la pollution et en particulier celle occasionnée par de fines particules.
  • En Turquie, Le groupe Kümas Manyezit Sanayi exploite des gisements dans les provinces d’Eskisehir, Bilecik et Kütahya. RHI Magnesita, avec sa filiale Magnezit Anonim Sirkeit (MAS), exploite un gisement dans la province d’Eskisehir, de même Grecian Magnesite qui détient 89,6 % de Akdeniz Mineral Kaynaklari.
  • Au Brésil, la société RHI Magnesita exploite le gisement de Brumado dans l’État de Bahia. Magnesium do Brasil, filiale du groupe français Roullier, exploite 2 mines de magnésite, à Jucas et Pitombeiros dans l’État de Ceara. Industrias Brasileiras de Artigos Refractories (IBAR) exploite également le gisement de Brumado.
  • En Russie, le groupe Magnezit exploite les gisements de Satka dans la région de Chelyabinsk, Goluboye et Yekaterinski dans la région de Krasnoyarsk et possède des réserves prouvées de 278 millions de t de magnésite.
  • En Autriche, RHI Magnesita exploite à ciel ouvert la carrière de Hochfilzen et en souterrain les carrières de Radenthein et Breitenau. La société Styromag exploite 3 carrières dans la région d’Oberdorf et deux autres carrières à 60 km d’Oberdorf, à Wald am Schoberpass et Hohentauern. RHI Magnesita, premier producteur mondial de produits réfractaires, résulte de la fusion, en 2017, de la société autrichienne RHI et du groupe brésilien Magnesita.
  • En Espagne, Magna (Magnesitas Navarras) détenue à 60 % par le groupe français Roullier et à 40 % par Grecian Magnesite, exploite la carrière d’Eugi, en Navarre. Magnesitas de Rublian exploite un gisement dans la province de Lugo.
  • En Slovaquie, la société Slovenske Magnezitove Zadory (SMZ) à Jelšava exploite le gisement de Dubrava-Mikova avec une production de 1,2 million de t/an et Slovmag, filiale de Magnezit exploite le gisement de Lubenik.
  • En Grèce, Grecian Magnesite, exploite la carrière de Yerakini dans la péninsule de Chalkidiki et possède des réserves dans l’île d’Eubée. Terna Mag exploite un gisement dans l’île d’Eubée.
  • En Australie, le groupe belge Sibelco avec sa filiale QMag exploite le gisement de Kunwarara, au nord de Rockhampton, dans le Queensland.
  • La production des États-Unis est estimée.

Commerce international : en 2021.

Principaux pays exportateurs sur un total mondial de 895 268 t.

en tonnes
Chine 560 477 Slovaquie 37 202
Turquie 85 715 Pakistan 31 856
Émirats Arabes Unis 73 465 Russie 21 319
Espagne 57 456 Guatemala 6 465

Source : ITC

Les exportations chinoises sont destinées à 88 % au Japon, 9 % à l’Indonésie.

Principaux pays importateurs sur un total mondial de 853 294 t.

en tonnes
Japon 396 927 États-Unis 28 281
Inde 83 313 Émirats Arabes Unis 17 955
Indonésie 57 753 Chine 16 926
Grèce 56 680 Pologne 15 738
Russie 56 432 Équateur 11 164

Source : ITC

Les importations japonaises proviennent quasi exclusivement de Chine.

Réserves de magnésite

En 2021, en millions de t sur un total mondial de 7 200 millions de t (source : USGS)

Réserves de magnétite, en 2021, en millions de t. Monde : 7 200 millions de t.

en millions de t
Russie 2 300 Brésil 200
Chine 1 000 Turquie 110
Slovaquie 370 Autriche 49
Australie 290 États-Unis 35
Grèce 280 Espagne 35

Source : USGS

Situation française

Dolomite

En 2012, la production de dolomite est estimée à 1,9 million de t.

  • La société Samin, filiale du groupe Saint-Gobain, exploite des gisements de dolomie à Chanac (48) et Jas de Rhodes (13). La dolomie produite est destinées à diverses utilisations (amendements, sidérurgie, verreries…)
  • Les Carrières Iribarren exploitent le gisement de dolomies du Poitou situé à Usson du Poitou (86). La dolomie produite est destinée aux amendements agricoles.
  • Les groupes Lhoist, et Carmeuse font partie des premiers producteurs français de chaux et de dolomie, pour l’industrie, l’agriculture et l’environnement.

Commerce extérieur : en 2021, hors la dolomie utilisée pour les empierrements.

Les exportations ont porté sur :

  • Dolomie « crue » : 28 368 t à destination du Gabon à 78 %, la Suisse à 12 %.
  • Dolomie calcinée ou frittée : 3 739 t à destination de la Belgique à 58 %, l’Allemagne à 25 %, Oman à 11 %.

Les importations ont porté sur  :

  • Dolomie « crue » : 122 792 t provenant d’Allemagne à 37 %, de Belgique à 24 %, d’Italie à 17 %, d’Espagne à 15 %.
  • Dolomie calcinée ou frittée : 129 814 t provenant de Belgique à 72 %, d’Espagne à 13 %, d’Italie à 9 %.

Magnésite

Il n’y a pas de production minière.

Commerce extérieur : en 2021.

Les exportations de magnésite étaient de 755 t avec comme principaux marchés à :

  • 28 % l’Italie,
  • 12 % l’Espagne,
  • 9 % l’Allemagne,
  • 8 % la Belgique.

Les importation de magnésite s’élevaient à 2 306 t en provenance principalement à :

  • 86 % d’Espagne.

Utilisations

La magnésite et la dolomite peuvent être utilisées directement comme amendement agricole, charge pour peintures et matières plastiques, abrasif doux pour le polissage des métaux et dans les dentifrices, comme antiacide pour calmer les brûlures d’estomac.
Mais les minerais de magnésium sont surtout utilisés pour produire de l’oxyde de magnésium MgO (magnésie, voir ce chapitre) utilisé comme produit réfractaire et du magnésium (voir ce chapitre).

Bibliographie